ÉIDÉTIQUE

ÉIDÉTIQUE

2018 - Installation sonore
Balance industrielle Trayvou, objet automatisé, diffusion sonore,
42 x 42 x 50 cm


Éidétique se compose principalement d’une balance industrielle des années 60, cubique et à gros cadran circulaire. Elle a été trouvée à Cluses (74) dans une usine de décolletage désaffectée. Le décolletage est par définition : l’usinage de pièce de révolution (vis, écrous, axes, etc…). Cette technique est née en Haute Savoie dans les années 60. Elle s’est développé suite à la demande grandissante de l’horlogerie suisse en pièces et mécaniques de précision.

 Rémi Dal Negro autonomise l’activation de cette balance à l’aide d’un système mécanique programmé, inspiré de l’horlogerie. Ce mécanisme entraîne le vérin de pesée de la balance et crée un battement ou une pesée à chaque seconde. Cette « balance – horloge » fonctionne donc à l’aide d’un cerveau-moteur contrôlé par un programme aléatoire. Il produit des secondes de poids différents. 
Cette balance de 1959, se retrouve transformé en horloge, en se remettant à fonctionner toute seule, et invoque ses propres fantômes tout en se faisant l’écho de sa propre histoire.

L’automatisation de cet objet s’accompagne d’un système de captation sonore du vérin hydraulique qui fait la pesée de la balance. Ce dernier émet un son particulièrement étrange du fait de l’usure de l’objet. Il est diffusé dans l’espace d’exposition à chacun des battements avec une distance spatio-temporelle supplémentaire : il se déploie en écho, par Bluetooth sur deux enceintes portatives placées au plafond.